image

Ma ptite Maman m'avait prévenue et m'avait rabâché ce vieil adage pendant ma grossesse...

"Une grossesse, une dent"

...Mais moi, comme d'habitude je ne l'ai pas prise au sérieux et me suis gentiment moquée de ses superstitions compte tenu du rabattage médical autour de la grossesse... 

Et puis, j'avais fait mon bilan bucco-dentaire spécial femme enceinte entre le 4e et le 6e mois de grossesse tel un docile petit ventre rond apprivoisé... donc je (pensais que je) ne risquais rien...

 

Sauf que : 

- les grignotages intempestifs anti-nausées au 1er trimestre,

- les camions entiers d'homéopathie fondus en bouche avant de dormir,

- le glamour de l'hyper salivation de la femme enceinte,

- les envies de sucré récurrentes(et surtout le fait d'y succomber),

- le brossage des dents vite expédié 

...sans compter que sans radio (déconseillé lorsque l'on est enceinte), impossible de voir ma vilaine carie planquée au fond de ma prémolaire...

ont fait que, quelques mois après l'accouchement, une dent devient de plus en plus douloureuse... Et ça se termine par une dévitalisation... et je vous assure c'est loin d'être une partie de plaisir [surtout qu'avec la chance que j'ai, il y a des complications].

image

Alors, amies au ventre rebondi, si vous passez par ici, un conseil, ne faites pas comme moi, ne négligez pas vos dents !