image

Notre première St Valentin en tant que parents s'annonçait dans la douceur, la tendresse et l'amour... Mr RoseBonBon et moi ne sommes pas du tout en faveur du côté commercial de cette fête, pourtant on trouve l'idée de célébrer l'amour [encore plus que les autres jours] séduisante... Donc, depuis le début de notre hisoire, pas de cadeaux (inutiles!?) ni de restos bondés pour nous; mais une petite attention, un petit repas préparé avec amour et un petit moment de complicité partagé, voilà notre credo de St Valentin...

Ainsi l'arrivée de Petit BonBon donnait à ce 14 février 2013 un doux parfum (de couches sales !!!??? ...non pas que! ) d'amour RoseBonBon. Pour la première fois nous devions célébrer un amour 'familial'... dans ma petite tête pleine de nuages roses celà signifiait un amour moins volatile, plus profond qu'au début puisque nous avions devant nous le fruit de cet amour...

 Cette soirée de St Valentin 'familiale' je l'imaginais ainsi : un moment de rires et de complicité à la lueur du coucher de soleil, puis une fois Petit BonBon couché, une douce intimité au creux de notre canapé douillet avec un bon petit dîner en se matant le dvd de 'Valentine's day' ['le' film de notre 1ère St Valentin] ... Bref, une soirée P-A-I-S-I-B-L-E ! 

image

...la réalité a été plutôt différente...

Déjà, j'ai gardé Petit BonBon -dont le rhume semblait s'aggraver et que je n'ai donc pas voulu déposer à la crèche- toute la journée, du coup les préparatifs de notre dîner d'amoureux a été quelque peu perturbé... Qu'à celà ne tienne, j'ai trouvé une recette de secours et comptais demander de l'aide à mon ami alsa pour le dessert... Je comptais donc m'y mettre dès le retour de monsieur... Mais dans l'après-midi la respiration de Petit BonBon devient sifflante et commence à m'inquiéter...

On tergiverse pendant longtemps car à part une respiration sifflante lorsqu'il s'agite Petit BonBon va bien... On suspecte une bronchiolite, mais il n'a pas vraiment de signes...

Mais bon, bien que Mr RoseBonBon s'en occupe et que je me mets à faire le repas (un peu à reculons j'avoue...), mon coeur de maman est lourd... je suis rongée par l'inquiétude...

19h... On décide quand même d'appeler le 15 par précaution et avoir un avis extérieur... Manque de pôt, on tombe sur un enf... qui s'impatiente peut être de finir son service et nous envoit sur les roses [ce qui est très rare avec le 15... Les autres fois où on a eu besoin de les appeler on est toujours tombés sur des gens très pros et à l'écoute]

Abasourdis par cet accueil glacial et ce sentiment d'être abandonnés avec nos angoisses de jeunes parents on ne sait plus quoi faire... 

Finalement, vu que Petit BonBon n'a pas de fièvre, a mangé normalement toute la journée, est toujours actif et souriant et respire normalemnt lorsqu'il est au calme, on décide d'attendre le lendemain pour l'amener chez son médecin (Mais 'on' [surtout moi] n'exclue pas un départ aux urgences dans la nuit).. On le surveillera bien cette nuit [ça promet pour la nuit de St Valentin ! LoL ] 

La soirée est donc bien entamée quand on retrouve nos esprits et notre 'paisible' St Valentin... On dresse une petite table vite fait, on met le dvd et nous voilà donc non pas en mode 'plénitude' mais plutôt en mode 'décompression-mais-sur-le-qui-vive'... En plus avec ces rebondissements, le dessert est passé à la trappe ! 

image

En fait, cette soirée est à l'image de ce que nous vivons depuis l'arrivée de Petit BonBon... Les épreuves, les moments difficiles (ou moins faciles...), on les affronte ensemble et surtout on est là l'un pour l'autre... Une belle preuve d'amour en cette St Valentin...

Spéciale dédicace donc à Mr BonBon s'il passe par ici : Tu es l'homme dont j'ai toujours rêvê et chaque jour je suis fière et heureuse de vivre la vie que nous avons à tes côtés.

PS : Pour les news de l'épisode Bronchiolite (car bien qu'elle soit légère, ça en est bien une le verict est tombé ce matin), Petit BonBon est sous médocs et kiné respi... Mais j'y reviendrai bientôt dans un autre article...